BIENVENUE SUR LE SITE DE L' ÉGLISE PROTESTANTE BETHEL

TÉMOIGNAGES CHRETIENS VIDEOS

Cliquez sur : https://www.youtube.com/channel/UCqUCURYGGz2FNU1QyS6r17Q

TÉMOIGNAGES ÉCRITS  DE FOI  AUJOURD’HUI

Aujourd’hui, nous voyons des sourds entendre, des aveugles voir, des paralytiques marcher, les sidéens guéris, les stériles enfanter, les captifs délivrés, les âmes souffrantes guéries…Les témoignages ci-dessous vous édifieront. Elles font partie de la grâce et la mission que Dieu accompli au sein de l’Eglise Protestante Béthel, dans le Ministère et par les mains de son Serviteur l’Apôtre Henri KPODAHI.

LL0000A504

 

 

 

 

      En dehors de Jésus-Christ, des premiers disciples et des chrétiens, Dieu a donné son autorité à tous ceux qui dans l’espace et le temps ont reçu J-C dans leur vie comme leur Seigneur et Sauveur personnels. Et ils exercent cette autorité par la prière et Dieu agit dans leur vie pour leur accorder la guérison, la vie, la vie en abondance.

Les témoignages présentés dans cette partie sont des exemples vivants et réels voire vrais de l’exercice de l’autorité spirituelle dans la vie de chrétiens ou de personnes pour lesquelles Dieu a intervenu par l’exercice de la prière d’autorité d’autres chrétiens. Nous ne donnerons pas les noms exacts des concernés pour présenter les faits. Il s’agit des faits vrais vécus et dont plusieurs chrétiens ont été témoins. DIEU EST DIEU et IL EST ENCORE AUJOURD’HUI LE DIEU DES MIRACLES…

CAS 1: LE DOSSIER DE FORMATION D’UN CHRÉTIEN

Un chrétien nommé Abraham a reçu la grâce d’une bourse d’étude pour une formation à l’extérieur de son pays.

Mais certains chrétiens et serviteurs de Dieu par méchanceté et jalousie décidèrent de tout mettre en œuvre pour empêcher qu’Abraham puisse sortir de son pays pour se former à l’extérieur. Au début, ils persécutèrent verbalement Abraham, le menacèrent en lui faisant comprendre qu’il n’ira nul part. Par le mensonge, ils prirent contact avec l’organisme auteur de la bourse d’Abraham pour le signifier que l’institution dont dépend Abraham avait décidé qu’il ne fera pas ses études en dehors de son pays d’origine.

Sachant que leurs œuvres pourraient ne pas aboutir, ils confièrent Abraham à un sorcier réputé du pays qui réalisait toujours à la perfection la tâche qu’on lui confiait de nuire et de détruire des vies. Aucun des victimes confiées à lui jusque lors n’a pu échapper à son emprise. Tous ont trépassé et ont quitté cette terre.

Mais Abraham avait la crainte de Dieu et dans tout ce qu’il faisait, il s’en referait à Dieu pour l’orienter, le diriger et l’assister. Il était aussi un homme de prière.

Sachant mieux qu’Abraham sa situation, Dieu s’adressa à un autre chrétien, Barthélemy, ami du premier afin qu’il prie avec lui dans ce combat. Ce combat durera sept mois avant l’aboutissement à la victoire par Jésus-Christ en faveur d’Abraham.

Abraham et Barthélemy durant ces mois passèrent du temps chaque jour dans la prière. A certaines occasions, ils s’humilièrent dans le jeûne, firent des veillées de prières afin que la justice de Dieu soit manifeste, que sa parole pour Abraham s’accomplisse et que sa volonté à lui se fasse dans sa vie.

Dans cette situation Abraham voyant le temps passé voulait se rétracter mais l’Esprit de Dieu lui demanda de persévérer et d’obéir à la voix de Dieu afin que sa volonté se réalise dans sa vie.

En effet, tout était mis œuvre pour qu’Abraham le chrétien soit empoisonné à l’endroit où l’on voulait qu’il aille pour les études dans son propre pays.

Par des visions, des rêves, des songes, des révélations, Dieu révélait à Abraham et à Barthélemy l’ampleur de la situation, tous les projets machiavéliques de ces chrétiens et ces serviteurs de Dieu.

Malgré qu’Abraham fût souvent abattu, il demandait à Dieu de le fortifier.

Dans ce combat, Abraham et Barthélemy, les deux frères en Christ, franchirent différentes étapes et furent armés de différentes manières selon que l’Esprit de Dieu leur donnait pendant la prière: le nom de Jésus, le sang de Jésus, la croix de Jésus, le feu dévorant, les flèches de Dieu, les bombes célestes.

Le Seigneur Dieu les amena à prendre contact directement et indirectement avec l’organisme, auteur de la bourse et certains chrétiens pour que la bourse soit conservé et qu’Abraham puisse faire sa formation à l’extérieur.

Après deux mois de prière d’autorité, de combat, le Saint-Esprit les amena à prier contre le royaume de Lucifer. En effet, tant que son royaume ne serait pas ciblé, les démons pourront toujours être envoyés et invoqués par ces sorciers, ces méchants pour retarder l’accomplissement de la parole que Dieu a adressé au chrétien de le faire voyager pour sa formation hors de son pays.

Ils s’acharnèrent donc contre le royaume du diable. Lucifer à la fin finit par lâcher, de même que ses agents. Toutes leurs œuvres se soldèrent par des échecs.

A la fin, Dieu ouvrit les portes pour l’accomplissement de sa parole dans la vie d’Abraham qui effectua le voyage pour sa formation hors de son pays dans le lieu indiqué par lui.

CAS 2: UN CHRÉTIEN DONT  LE PÈRE A ÉTÉ ATTAQUE PAR DES SORCIERS

                         Isaac est un chrétien dont le père enfant de Dieu aussi aimait beaucoup prier et méditer la Parole de Dieu. Son père était issu d’une famille où l’on offrait un culte à Lucifer. Dans sa détermination, il refusa de suivre la voie des autres membres de sa famille qui cherchèrent à le persuader de participer à leur culte. Mais rien n’y fit pour Alfred, le père d’Isaac en dehors de Jésus-Christ, toute autre adoration est fausse et nulle.

L’attitude d’Alfred n’a plu guère à ceux de sa famille qui décidèrent de le confier à Lucifer et à ses démons afin de lui ôter la vie.

Quelques temps après, Isaac constata que son père passait peu de temps dans la prière et même qu’il ne méditait plus la parole de Dieu.

Les jours qui suivirent Alfred fut frappé par une terrible maladie de façon subite au point où il était entre la vie et la mort. Son fils fut averti par le Saint-Esprit que son mal avait une origine spirituelle et que s’il l’amenait à l’hôpital rien n-y fera car il perdrait la vie. Il était appelé à prier pour son père afin que la grâce de Dieu soit puissante pour le guérir.

Isaac passa trois jours dans le jeûne et la prière afin que Dieu sauve son père.

Il alla voir un ancien d’Église afin qu’il vienne à domicile prier pour son père. Mais ce dernier lui proposa des remèdes occultes pour la guérison de son père. Isaac refusa et fut déçu du fait qu’un responsable spirituel de l’Église puisse en dehors de Jésus pactiser avec les ténèbres.

Il comprit qu’il allait devoir faire face seul à cette situation.

Le Seigneur Jésus-Christ intervient et le père d’Isaac revint à lui. Son fils reçut l’ordre de la part du Seigneur de le conduire dans un hôpital car il avait perdu assez de forces, ce qu’il fit.

Alfred sortit de sa maladie les membres paralysés. A l’hôpital, il reçut les premiers soins. Par la prière de la foi et la confession de foi au nom de Jésus, Alfred remarcha de nouveau.

A son retour à la maison de l’hôpital, Alfred pleura pour ce qui lui était arrivé. Il remercia le Seigneur Jésus-Christ de l’avoir sauvé en lui accordant la vie et la guérison. Les jours qui suivirent coup sur coup tous ceux qui étaient impliqués dans la maladie d’Alfred furent châtiés par Dieu.

CAS 3: UN FRÈRE DONT LE PIED PUAIT

          Jérémie, un jeune homme qui souffrait d’un mal de pieds. Le pied s’enflait et puait. Tous les soins et les analyses n’aboutirent à aucun résultat permettant de le soulager de sa blessure. Il finit à la fin par se confier à un pasteur qui pria avec lui.

La nuit pendant qu’il dormait, il se retrouva dans un marché et vit une personne avec son étalage qui attendait que l’on achète sa dernière marchandise. La dernière marchandise bizarrement était un pied humain, car le vendeur avait déjà vendu tous les autres pieds que constituait sa marchandise mais il n’arrivait pas à trouver un client pour ce dernier. Une voix lui dit dans ce songe voilà ton pied. Alors, il courut et l’arracha de l’étalage du vendeur et se réveilla aussitôt.

Les jours qui suivirent son pied fut complètement guéri.

CAS 4: UNE PERSONNE GUÉRIE DU SIDA

Ruth est une sœur en Christ qui a été déclaré après dépistage séropositive. Elle avait donc le sida. Toutes ses espérances, son avenir, sa vie pour elle était gâchée. Elle n’avait plus d’espérance.

Le seul vœu de Ruth est que la médecine par ses progrès puisse trouver des remèdes appropriés qui lui permettront un jour de se marier et d’avoir des enfants.

Ruth a entendu parler d’un pasteur à qui Dieu a donné une grâce particulière dans le ministère de la guérison. Elle prit rendez-vous avec lui.

Lors de la rencontre le pasteur pria pour lui au nom de Jésus et la prière de la foi fut agissante par le feu du Saint-Esprit pour libérer Ruth du sida.

C’est ainsi, qu’après sa visite médicale, le médecin constata un changement impressionna dans la santé de Ruth qui par la suite fut débarrassé complètement de ce mal.

CAS 5: UN BÉBÉ RESSUSCITE

Eugénie jeune mère, le matin après la toilette de son bébé constate que son enfant ne respirait plus.

Elle l’appela à plusieurs reprises mais rien n’y fit. Loin de paniquer, elle avait en elle cette foi que si le serviteur de Dieu de la communauté où elle se rendait pour la prière intercédait en faveur de sa fille, elle reviendra à la vie.

Elle se rend donc dans le lieu de prière triste mais confiant. Elle informa l’homme de Dieu de sa situation et de sa foi pour que sa fille revienne à la vie.

Le pasteur pria en menaçant la mort et le séjour des morts de relâcher l’enfant et en demandant à Dieu d’insuffler son souffle de vie en elle. L’enfant éternua et revint à la vie en pleurant. Il fut rendu à sa mère qui glorifiait de tout cœur le Seigneur. Cet enfant vit encore jusqu’à ce jour.

CAS 6 : LE PORC ET LE CHRÉTIEN

                     Osée est un chrétien qui aime Dieu de tout son cœur. Comme à son habitude, il se rendait dans sa communauté tous les mercredis à l’étude biblique.

C’était l’une des occasions où il lui était donné de se nourrir de la Parole de Dieu et surtout de grandir dans sa foi. Après chaque séance, il rentrait paisiblement chez lui. Il arrive que l’orateur de la séance mette plus de temps et la séance biblique finissait tard vers 22H 00.

Ce mercredi-là, la séance se termina un peu tard dans la nuit. Osée dont la demeure était éloigné de son lieu de culte rentrait à pied.

Il passa dans une ruelle pour regagner au plus tôt son domicile. C’est dans cette ruelle qu’il vit venant dans sa direction un porc qui marchait sur ses deux pieds. Or par nature, le porc est un animal à quatre pattes qui marche sur ses quatre pattes. De plus, l’animal avait un regard d’homme sur le coup de la colère. Il avançait dans la direction d’Osée, sur lui en ouvrant grandement sa gueule et en la fermant de façon régulière.

Osée prit peur, car pour lui même si l’on pouvait dresser un cochon à marcher sur ses deux pattes, le cas auquel il était confronté était tout à fait différent. Il se sentait en danger face à cet animal qui venait il ne sait d’où et qui a de mauvaises intentions contre sa personne.  Mais au lieu de prendre la fuite, Jérôme pria en réclamant le feu de Dieu sur l’animal au nom de Jésus.

Au même instant l’animal fut frappé par une force invisible. Il cria et se remit sur ses quatre pattes. Il ferma sa gueule et prit la fuite sans se retourner.

C’est ainsi que la puissance de Dieu se manifesta dans la vie d’Osée.

CAS 7: UN CHRÉTIEN MENACE DE MORT PAR DES SORCIERS

             Habacuc est un prédicateur chrétien qui fut envoyé dans une région réputée être le siège de la sorcellerie pour installer une nouvelle communauté sur une parcelle appartenant à son Église locale. Il fit le déplacement et les travaux commencèrent. Trois notables de la région où la nouvelle communauté était en train d’être érigée vinrent rencontrer Habacuc pour lui signaler l’arrêt des travaux. Ils lui demandèrent s’il n’avait jamais entendu parler de la région. Il leur répondit que oui mais qu’il a été envoyé par l’Éternel Dieu créateur du ciel et de la terre. C’est lui qui lui a donné l’ordre par son Fils Jésus-Christ d’ériger une maison à sa gloire dans la région. Il était là pour cela et il veillera que les travaux de construction aillent jusqu’au bout.

Alors les trois notables lui dirent qu’ils lui donnent trois jours pour vivre. Habacuc en entendant les menaces proférées au lieu de trembler, se mit à rire en disant aux notables: « Oh! Que c’est triste vous qui êtes très bien vêtus, il vous reste trois jours à vivre. Oh! Que cela est triste ». Les notables tous furieux retournèrent chez eux face à ce jeune garçon qui osait les défier. Le chrétien à la suite de cet incident entra dans la prière en demandant à Dieu qui l’a envoyé de lui venir en aide contre ces notables qui étaient décidés de lui ôter la vie. Malgré les divinités que les notables invoquèrent contre Habacuc, Dieu fut son bouclier et son refuge. Le lendemain donc le troisième jour après la menace, l’un des notables s’écroula chez lui et rendit l’âme, le deuxième l’ayant appris en se rendant chez lui, fut frappé et mourut sur le chemin. Le troisième ayant appris ce qui s’était passé avec les deux premiers notables prit peur. Il décida de se rendre au chantier où la nouvelle communauté était en train d’être érigée pour supplier Habacuc. Il entra sur la parcelle de terrain et à l’entrée de l’édifice en construction, il s’écroula et rendit l’âme.

CAS 8: UNE ÉLÈVE RENDUE SOURDE ET ATTARDÉE INTELLECTUELLEMENT PAR LES SORCIERS

           Voici l’histoire de Patricia, une jeune fille, en classe de quatrième au collège. Elle refit trois fois la même classe. Or depuis le cours primaire jusqu’en classe de quatrième, Patricia était parmi les meilleures élèves de sa classe. Et, elle n’avait pas ses problèmes auditifs.

En quatrième, elle avait des problèmes de surdité plus atténués quand elle suivait les cours. Ce qui l’amena à suivre difficilement les professeurs. De plus, ses rendements scolaires étaient très faibles pour une fille travailleuse. Un jour Patricia tomba gravement malade au point d’y laisser sa vie. Sa tante invita un pasteur ami à prier pour elle. C’est pendant les prières, que l’Esprit de DIEU révéla que Patricia était captive des sorciers.

Et effectivement lors de la deuxième séance de prière de délivrance, la puissance du SAINT ESPRIT mit à nu les esprits qui étaient en cette fille. Ces esprits commencèrent à parler par la bouche de la fille en donnant leurs noms, leur nombre et le temps de leur séjour en elle.

L’esprit principal qui parlait à travers la bouche de cet enfant était en réalité une personne respectable de la région de la jeune fille. Mais cet esprit humain affirma que c’est l’oncle de la jeune fille qui leur avait autorisé à lui ôter la vie par la sorcellerie. Il poursuivit en affirmant que celle-ci ne devait pas réussir dans sa vie, alors ils l’avaient rendue à moitié sourde et avaient, de surcroît, volé son cerveau. Ils avaient mis son cerveau dans un fleuve de leur localité sous la surveillance vigilante d’un esprit de serpent, le boa.

Patricia n’était pas leur seule victime car ils avaient agi de la même manière avec tous les enfants de sa génération dans la même région. Ils avaient aussi amené le frère de Patricia à ne plus fréquenter son établissement en abandonnant du jour au lendemain l’école. Ils s’apprêtaient, pour achever leur sale besogne, à provoquer une fausse couche à la sœur aînée de la malade, enceinte de plus de trois mois, ou à lui ôter la vie de même qu’à l’enfant qu’elle portait, au moment de la naissance.

Toutes ces informations sur les autres enfants de la région de Patricia, sur son frère et sa sœur aînée, sur les noms donnés par ces esprits, se révélèrent par la suite exactes.

CAS 9: UN COUPLE DE CHRETIEN OU LA FEMME STERILE ACCOUCHA

                        Rébecca et Jean se sont mariés sous le regard bienveillant de Dieu. Après des années de mariage, ils eurent des difficultés à concevoir.

Loin de se décourager ils continuèrent à prier afin que le Seigneur Dieu leur donne un enfant. Suite à la prière d’un chrétien ami de la famille, Rébecca se trouva enceinte. Mais a des moments malgré le temps bien  avancé de la grossesse, la rondeur du ventre disparaissait et le ventre de Rébecca redevenait plat comme si elle n’était plus enceinte.

Rébecca fit des échographies et on lui dit que le fœtus n’était plus présent en elle. Informé le chrétien qui pria pour elle l’exhorta à la confiance en Dieu. Le chrétien pria avec Rébecca et lui demanda d’aller dans un autre centre de santé pour refaire une autre échographie. Et pour la deuxième échographie après la prière, l’on vit le fœtus en très bonne santé. A la fin Rébecca accoucha d’une belle fille.

CAS 10: UN SOURD GUÉRI D’UNE INFIRMITÉ LIÉE A TROIS MOIS PASSE DANS LE COMA

                  Matthieu à la suite d’une maladie sombra dans un coma où il passa plus de trois mois. Lorsqu’il sortit du coma, Jean avait perdu l’usage de ses oreilles. Il était sourd. Les différents soins reçus ne lui redonnèrent pas l’ouïe.

Pendant une rencontre de prière Marie l’épouse de Jean intervient auprès du pasteur de sa communauté pour que l’on prie pour la surdité de son mari. Elle croyait que Dieu pouvait agir et lui redonner l’ouïe.

Un groupe de chrétiens désigné par le Pasteur pria à tour de rôle pour Jean. A un moment donné de la prière Jean disait « amen! » en guise de réponse au sujet de prière fait en son endroit. A la fin de la prière, l’on comprit que Jean avait été guéri par Jésus de sa surdité. Le pasteur appela Jean de loin et lui demanda s’il l’entendait Jean répondit positivement par un en ajoutant qu’il l’entendait très bien.

CAS 11: UN ENFANT SORT DU COMA APRES LA PRIÈRE

            Évariste est un jeune garçon de sept ans qui tomba dans le coma suite à un malaise inconnu.

Il fut admis dans un hôpital. Toute sa famille était inquiète.

L’oncle d’Évariste mit le pasteur au courant de cette situation. Ce dernier à distance pria pour que Dieu la fasse sortir du coma.

L’Éternel écouta la prière de son serviteur. Et au même moment, Évariste fut rétabli à l’heure où le pasteur finissait de prier.

 

ENSEIGNEMENT LIE AUX TÉMOIGNAGES

                         L’objectif visé ou le sens de ces témoignages c’est d’amener les chrétiens les chrétiens à se rendre compte de l’importance de la prière d’autorité.

Il s’agit aussi de leur fait comprendre la réalité des œuvres des puissances démoniaques, sataniques, des sorciers dans la vie des chrétiens et des non chrétiens.

Il est évident qu’il y’a un temps pour le méchant, un temps pour le juste. Et que le moment vient, viendra où Dieu le poussera de la lumière dans les ténèbres et le chassera du monde. Job 18:18

Les dons que Dieu a repartis dans l’Église sont des grâces efficaces et des sources de bénédictions favorables aux chrétiens. Ils participent à l’accomplissement de la volonté de Dieu dans leurs vies par la prière d’autorité.

Un allié chrétien ou chrétienne, des alliés chrétiens ou chrétiennes qui ont une vie de consécration non pas partielle mais totale vis-à-vis de Dieu et une vie d’amour pour le prochain sont nécessaires dans l’exercice de la prière d’autorité pour une victoire rapide et triomphante.

La prière d’autorité est une prière de combat, d’engagement avec différentes armes selon le Saint-Esprit. Lors d’une prière d’autorité il est préférable que le chrétien se laisse conduire par le Saint-Esprit et non le contraire pour une victoire complète. La vision victorieuse est celle de l’Esprit de Dieu.

Le chrétien quelques soient les difficultés garde la foi et persévère dans la prière. Il doit savoir que tant que la promesse de Dieu, la parole de Dieu ne s’accomplit pas dans sa vie il ne doit pas baiser les bras dans la prière.

Le chrétien doit être vigilant, se méfier de tout enseignement qui l’éloignerait de la voie du Salut.

TÉMOIGNAGES D’INTERNAUTES SUR LE MINISTÈRE DE l’EPBE ET MINISTRES

NightCloudRays-63040312-6

J’ai découvert votre site il y a quelques jours. Je vous remercie de l’avoir créer car il est très beau!!! que le seigneur vous bénisse

bonne continuation!!!03/06/2010 23:15

Betty, Betty
Merci au pasteur Henri qui a su me guider dans la vérité, le seul chemin, Jésus-Christ.
Vos prières ont portés leurs fruits. Je retravaille enfin…le 05/09/2011 à 00h31
Nadine, chrétienne
*Ce message est plein de force qui anime celui qui le lit quelque soit le degré de son problème ou la grandeur de sa difficulté qu’il a. Que Dieu bénisse celui qui fait ce travail. le 22/06/2011 à 15h08
Justin KASONGO, chrétien

Témoignages d’Internautes